Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

©Romain LEVICES

Théodore,
Paul et Gabriel, quand le charme opère

Oui, Théodore Paul et Gabriel on l'accorde au féminin. Effet de surprise assuré quand on découvre derrière ce pseudonyme masculin, trois jeunes femmes au look dandy réunies autour d'une seule et même passion, la musique. Aujourd'hui la pop française prend un nouveau tournent et ce n'est pas pour nous déplaire. Rencontre avec notre coup de coeur du Festival Décibulles 2013.


Question inévitable : Pourquoi avoir choisi des prénoms masculins pour votre formation ?

Gabriel : Réponse inévitable, c'est parce que ça créé un décalage, un effet de surprise et ça nous amuse beaucoup. C'est vrai que lorsque les gens entendent Théodore, Paul et Gabriel, ils s'attendent à tout sauf à nous voir arriver. On discutait la dernière fois avec un journaliste Suisse et il disait "C'est marrant parce que lorsque des garçons forment un groupe, on est un groupe et quand c'est des filles on est un groupe de filles" et c'est un truc auquel on voulait échapper. On ne voulait pas être un groupe de filles mais un groupe de personnes qui se sont retrouvées autour d'une passion qu'est la musique et qui ont décidé d'écrire des chansons et de les chanter. Du coup ça nous permet ce petit anonymat qui fait qu'on écoute d'abord la musique et après on se demande ce que c'est.

J'ai été bluffé par votre voix et votre univers musical. Quelles sont vos influences ?

Gabriel : Notre première grosse influence c'est les Beatles pour l'art du son lighting, la diversité musicale, les harmonies vocales, l'exigence d'écriture et le fait que c'est un véritable groupe. Nous revendiquons aussi le fait que ce soit une vraie amitié, quelque chose de sincère entre nous et que nous n'avons pas été mises ensemble par une force extérieur, si ce n'est le destin mais que c'était vraiment notre choix de se réunir et de créer ça.

Comment a débuté l'aventure Théodore Paul et Gabriel ?

Gabriel : Pauline et moi, nous nous sommes rencontrés dans un bar à Paris et ensuite on s'est très vite mise à faire de la musique et écrire des chansons. Rapidement, on a eu très envie d'intégrer quelqu'un d'autre et on a rencontré Théo. Cela nous ai apparu comme une évidence qu'elle était le 3ème mousquetaire. Ensuite on a pas mal écumer les bars et on a trouvé un petit restaurant où on jouait 2 fois par semaine, pendant que les gens dinaient donc on s'est un peu fait les dents. Ãa nous a permis de nous faire remarquer par un label, on a signé et puis nous voilà !

Vous enchaînez les dates de concerts dont dernièrement la Cigale à Paris. Si l'on devait décrire ce qui vous arrive, pourrait-on parler de "succès" ?

Gabriel : Non, on ne connait pas (rires). On a la chance que les choses qui nous arrivent soient progressives. On est vraiment dans l'exercice d'un artisanat, on n'a pas été extraite de quoique ce soit. On fait beaucoup nous-mêmes et du coup on a vraiment les pieds sur terre. J'espère que ça restera comme ça et que si on prend de l'ampleur c'est parce qu'on le méritera. On aura fait plus de concerts, on transpirera et on aura fait des plus belles de chansons ! C'est peut être ça le succès et ça prend longtemps.

Finalement, vous réalisez votre rêve ?

Gabriel : Oui ! Là en plus avec la chaleur des gens et la chaleur du soleil, à un moment on s'est regardé toutes les trois sur scène et on s'est dit "Voilà, on est là où on rêvait d'être quand on regardait les groupes un peu populaire" et maintenant c'est nous ! On essaie juste d'être à la hauteur de ce mérite là. On nous offre quelque chose, les gens se déplacent, ils attendent quelque chose et on est ravie de leur donner.

Si vous deviez choisir une chanson qui vous a marqué jusqu'à présent ce serait laquelle ?

Gabriel : "A Day In The Life"
Paul : Ouai j'allais dire la même chose "A Day In The Life" des Beatles
Théodore : "Peace Train" de Cat Stevens

En un mot, comment définiriez-vous le caractère de Théodore Paul et Gabriel ?

Paul : Courageux

Persévérant ?

Gabriel : Ouai persévérant aussi ! (rires)

Comment se passe la composition des morceaux ?

Gabriel : On a tout volé ! (rires) On a la certitude que plus on est de cœur à battre à l'unisson plus les choses ont a peu près de chance d'être jolies. Souvent c'est l'une de nous qui démarre et arrive avec une grille d'accord. Pour le texte, c'est vrai qu'on ne se limite jamais à nous même. S'il y a des gens qui nous sont proches qui nous proposent quelque chose et que ça nous plait, on le met en musique parce que c'est aussi une chance de pouvoir chanter les mots d'un autre. Après la musique c'est toujours nous quoiqu'il arrive, on montre ensuite aux autres et puis si ça plait à tout le monde on fait des petites modifications et on améliore la structure même de la chanson et ensuite chacun amène son instrument, son univers musical pour essayer de donner la plus belle parure à l'écriture de la chanson. Nous avons une véritable certitude, qu'une bonne chanson c'est guitare/voix ou piano/voix et si jamais ça ne marche pas comme ça et bien il faut retravailler la base.

Et la suite ?

Gabriel : Là on va boire une bière !! On espère faire de plus en plus de concerts, d'aller partout. C'est vrai que l'on a eu la chance de pouvoir voyager en France et en Europe grâce à notre musique.

Quelle est la date ou l'endroit qui vous a le plus marqué ?

Gabriel : On a fait une date au Cabaret Vauban à Brest.
Paul : Ouai, c'était vraiment génial
Gabriel : Un concert électrisant ! Vraiment c'était formidable. On a eu un bon concert à Arles aussi.
Paul : Et puis la Cigale
Gabriel : Oui, aussi. On a toujours de très bons souvenirs de nos concerts. C'est vrai que lorsque l'on sort on est un peu exigente. On remarque les petites imperfections que l'on veut améliorer parce que ça nous fait avancer. Mais tous nos concerts restent graver dans nos cœurs et dans nos mémoires, parce que c'est ce que l'on aime. Et même parfois s'il y a peu de gens qui se déplacent pour X ou Y raisons, c'est quand même génial. A partir du moment où il y a deux personnes c'est suffisant. Mais je ne dis pas ça pour que vous ne veniez pas à nos concerts !! (Rires)

C'est quand même un peu frustrant, non ?

Gabriel : Oui mais la frustration, tu ne peux pas la vivre car ce serait faire un déshonneur à la personne qui s'est déplacé même si elle est seule. Justement, dans ce cas là il faut tout lui donner à cette personne.
Paul : On a fait un concert en Turquie, dans une petite ville. Il n'y avait pas beaucoup de personnes qui se sont déplacés par rapport à la taille de la salle mais c'était génial ! On a gardé un super souvenir de ce concert car les quelques personnes qui étaient venues étaient hyper chaleureuses et en fait quand il y a très peu de monde tu as encore plus envie de leur dire "Vous avez bien fait de venir".
Gabriel : C'est presqu'encore plus frustrant à mort d'avoir une grosse foule que quelques personnes présentes. C'est ça qui est dur, c'est quand les gens se déplacent et que l'on n'arrive pas à voir le lien qui se fait entre eux et nous et qu'on galère.

Un artiste avec qui vous avez aimé partager la scène ?

Gabriel : Moi j'adore jouer avec Théodore et Paul. (Rires) Gaëtan Roussel nous a fait l'immense honneur de venir chanter un titre de Johny Cash et Johny Carter avec nous à la Cigale et c'est vrai que c'est une personne qui a brillement réussi, qui a su rester extrêmement humain et très généreux. Il nous a appris beaucoup car on s'est dit que si l'on arrivait à avoir son succès et à garder autant d'humanité et bien on aurait l'impression d'avoir réussi quelque chose. D'avoir un modèle comme ça et quelqu'un qui nous a offert ça, ça a été fantastique pour nous.


2 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?