Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

©J.B. Mondino

Amélie Nothomb revisite le conte de fées

Réglée comme une horloge suisse, la romancière belge publiera son nouveau roman à la rentrée, comme chaque année depuis son succès littéraire de 1992. Présentation de "Barbe-Bleue".

Vingt ans de succès

On ne présente plus Amélie Nothomb, son style vestimentaire très sombre et légèrement anachronique et ses immanquables best-sellers. Depuis son tout premier roman paru, la romancière au chapeau noir n'a jamais perdu de sa fertilité littéraire. On se souvient tous de la claque pleine de fraîcheur qu'avait inspiré "Hygiène de l'assassin", paru en 1992, qui gravait dans le marbre le style très incisif, cynique et prodigieusement décalé de la plume de son auteure. Ce quasi-huis clos, presque entièrement composé d'un dialogue brut entre l'obèse et génial écrivain Prétextat Tach et des journalistes, témoignait d'une grande maîtrise de l'écriture.

Dès lors, on assistait chaque année au succès d'Amélie Nothomb, dont chaque roman sort au mois de septembre depuis vingt ans maintenant. La romancière sait mettre en scène des protagonistes aux traits physiques et moraux bien souvent mis au superlatif. Leur caractère unique est renforcé par leurs patronymes aussi solennels et mythologiques que désuets - Palamède Bernardin dans "Les Catilinaires", Pannonique dans "Acide sulfurique" ou Christa dans "Antéchrista". Mais leur dimension universelle répond à la pulsion qui pousse Amélie Nothomb à l'écriture : étudier les aspects du comportement de l'homme et de sa morale. L'auteure maîtrise aussi bien le roman que la pièce de théâtre, le conte ou la nouvelle ; elle parvient tout autant à mettre en lumière sa propre biographie - depuis sa naissance ! - sous un filtre très métaphysique.

©Pablo Zamora/ S Moda ©Editions Conelpa

Un conte de fées pas si... féérique

Pour couronner les vingt ans de sa carrière de romancière à succès, l'auteure revisite à sa sauce son conte de Perrault préféré, la célèbre histoire éponyme de ce tyran matrimonial et grand consommateur de femmes à la pilosité impressionnante dont les concubines disparaissent mystérieusement les unes après les autres. Nothomb, chagrinée de ce que la prose de Perrault, très manichéenne et moralisatrice, dépeigne son héros "comme un pur monstre, sans explication", se propose de donner un tout nouveau contexte à l'histoire, ainsi qu'une nouvelle profondeur. Cette nouvelle création replace donc dans son époque des thèmes comme la nature de l'amour et les caractéristiques du mal ; toujours servis par la plume allègre, concise, efficace et poétique d'Amélie Nothomb.

"Barbe-Bleue" paraîtra en septembre 2012, toujours publié par les éditions Albin Michel, auxquelles Nothomb est restée fidèle depuis 92 et qu'elle considère presque comme une deuxième famille. Il faudra donc attendre la rentrée pour savoir si le destin de la jeune héroïne rejoint ou non le happy end du conte original...


1 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags